S'abonner à la newsletter

Nous avons 57 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 

L'actualité d'Arkae

1 a viz meurzh 2016/1 Mars 2016

Jean Le Corre, un résistant exemplaire est parti

 
Membres du réseau George France, Jean Le Corre a rejoint la résistance dès 1941. Avec son chef de groupe François Balès, il anima une cellule active au bourg d'Ergué-Gabéric. Par son activité agricole il avait un permis de circuler à travers le département ce qui était précieux pour ses activités clandestines. Il s'illustra lors du coup du S.T.O. : le 14 janvier 1944, il fit partie du groupe qui vola les 44000 dossiers du service du travail obligatoire en Allemagne et les brula dans le four du boulanger d'Ergué Fanch Balès. Arrété, déporté à Neuengamme et à Buchenwald, il survit miraculeusement et fut libéré par les Américains en Avril 1945.
Jean Le Corre a raconté ses mémoires de résistants dans un cahier d'Arkae : http://arkae.fr/index.php/les-cahiers-arkae/recit-dun-resistant-deporte
Jean Le Corre est décédé à l'âge de 96 ans. Ses obsèques seront célébrées vendredi 4 mars en l'église de Saint-Evarzec, sa commune de résidence.
 

Quelques articles sont parus dans la presse à l'occasion de son décès :
 
 
 

L'actualité d'Arkae

26 janvier 2016

Arkae édite un nouveau dossier : Gabéricois aux XVIIe et XVIIIe siècles par Daniel Collet

Une étude de la population, de l'économie et de la société entre le Jet et l'Odet.

 

Les membres d'Arkae présents le 12 décembre dernier à l'Assemblée générale de l'association ont pu découvrir notre toute dernière publication : un livret de 32 pages, richement illustré et documenté, sur notre commune aux XVIIe et XVIIIe siècles. Population, économie, société... Daniel Collet étudie cette période encore peu connue d'Ergué-Gabéric sous toutes ses coutures.

Une synthèse sur la société de l’Ancien régime entre Jet et Odet
Il faut attendre la fin du XVIIe et le XVIIIe siècle pour obtenir des archives conséquentes et suivies de l’activité des Gabéricois. Au bonheur des recherches, nous connaissions quelques petits faits notables de la vie d’une paroissse ordinaire de Basse-Bretagne. Daniel Collet va beaucoup plus loin : prenant en compte la totalité des archives connues, il fait une synthèse globale sur la société de l’Ancien Régime entre le Jet et l’Odet. Mais avec Daniel Collet, on est aux antipodes des rapports administratifs : ici, on entre avec passion dans un monde de champart, de boisseaux, de combles de seigle, de chanvre, de mouches à miel, langage surrané qui sent bon la vieille Bretagne. De cette immersion dans l’Ancien Régime, on sort riche de mieux comprendre ce que fut la vie de nos ancêtres proches.
Un travail exemplaire qui peut servir de référence à bien des communes rurales de Bretagne.
 
Daniel Collet est un ancien chargé d’études documentaires aux Archives du Finistère.
Il a publié une vingtaine d’articles portant principalement sur la démographie, l’histoire sociale,
la période révolutionnaire et l’enseignement.
 
Les Gabéricois aux XVIIe et XVIIIe siècles,
de Daniel Collet,
Éditions Arkae, 2015, 32 pages illustrées, 6 €.
 
Le livre est disponible à la vente:
- au local d’Arkae, Espace Déguignet,
bourg d’Ergué-Gabéric
- Pour commander cet ouvrage par correspondace, téléchargez, imprimez, remplissez ce bulletin : Bon de commande 2016
Envoyez-le à l'adresse d'Arkae (3, rue de Kerdévot, 29500 Ergué-Gabéric), accompagné de votre règlement.

 

 

Cahier n°19 : Cornouaillais dans la Grande Guerre

Lire la suite...

 

L'actualité d'Arkae

8 décembre 2015

Assemblée générale d'Arkae le samedi 12 décembre 2015,

suivie d'un café-histoire sur les moulins à papier en Bretagne,

avec Jean Caroff et les membres d'Au fil du Queffleuth et de la Penzé

 

Le samedi 12 décembre, 15 h 30, salle Ti Kreis, à Croas Spern (Ergué-Gabéric), l’association Arkae tiendra son assemblée générale annuelle, suivie d’un café-histoire sur "L'histoire des moulins à papier en Bretagne". Cette conférence sera donnée par les membres de l'association Au fil du Queffleuth et de la Penzé (Pleyber-Christ), dont fait partie Jean Caroff, coordinateur de Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVe siècle à nos jours. L’ouvrage, véritable somme sur le sujet, a été publié cette année par les éditions du CGF et du Queffleuth.

 

 

 
L'histoire des moulins à papier bretons : un livre référence !
Après une superbe exposition sur le moulin à papier de Glaslan en Pleyber-Christ, l’association Au fil du Queffleuth et de la Penzé étend son action à toute la Bretagne en publiant Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVe siècle à nos jours. Pour les Gabéricois, qui vivent à l'ombre biséculaire de la papeterie d'Odet, c’est une véritable aubaine pour comprendre la naissance et le développement de l'industrie du papier en Cornouaille. Dans cet ouvrage de 364 pages, chaque moulin à papier est recensé, ainsi que son histoire et ceux qui l'ont fait tourner. Aidé par le Centre généalogique du Finistère, le livre retrace l’histoire des dynasties papetières normandes qui ont fait souche dans la région de Morlaix, haut lieu de production de papier, et qui ont essaimé à travers toute la Bretagne. Nicolas le Marié, fondateur du Moulin d'Odet, est issu de cette diaspora normande en Bretagne. Cette encyclopédie des moulins à papier bretons sera utile à beaucoup d'historiens locaux.
 
 
 
Permanence téléphonique du lundi au jeudi, de 10h à 12h.
Blog de l’association Au fil du Queffleuth et de la Penzé : http://aufilduqueffleuthetdelapenze.over-blog.com/
 

L'actualité d'Arkae

3 novembre 2015

L'association Arkae organise samedi 7 novembre prochain un café-histoire avec Yann Lagadec.

L'historien, maître de conférence à l’Université de Rennes II et auteur en 2013 des "Bretons et la Grande Guerre", donnera une conférence intitulée : Marie-Jeanne, Armandine et Sapho. Femmes de Cornouaille et de Bretagne dans la Grande Guerre (1914-1918)

Samedi 7 novembre 2015, à partir de 15 h 30, salle Ti Kreis, complexe de Croas Spern à Ergué-Gabéric.

« Nous avons cueilli les poires hier notre mère et moi et aujourd'hui, on a semé du colza à Liorz-bras, à la place des pommes de terre » : ce qu'écrit à son frère soldat, alors sur le front, Marie-Jeanne Guillou, qui exploite avec ses parents la ferme de Cosquer-Venn, en Elliant, semble dire la place nouvelle prise par les femmes à l'arrière, du fait de la mobilisation des hommes. La situation est en fait plus complexe : femmes de Cornouailles ou  de Bretagne ne sont pas toutes égales face à la situation nouvelle née de la guerre Si une certaine émancipation est possible pour quelques-unes, pour la plupart, la guerre ne constitue au mieux qu'une parenthèse forcée, qui au final confirme la place de ces femmes dans la société comme dans leur foyer. C'est ce que cette conférence voudrait montrer, en suivant entre autres Marie-Jeanne, la paysanne d'Elliant, Armandine, la bourgeoise rennaise, ou encore « Sapho », une prostituée de Moëlan.

Pour tout renseignement, contacter : Marilyne Névo,  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , 02 98 66 65 99.

 

 

 
Plus d'articles...