Nous avons 35 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 

Stangala

 

Stangala désigne la vallée de l'Odet de la pointe de Griffonès à Treodet. En amont la vallée s'appelle Stang Odet.
 
Stang Alar désigne la vallée de Saint Eloi, en breton Saint Alor, troisième évêque de Cornouaille et saint patron de la paroisse d'Ergué-Armel.
 
Stangala est mentionné pour la première fois en 1894 par le poète Adolphe Paban.
Jean-Marie Déguignet en parle également mais préfère employer Stang Odet.
" Le lieu très encaissé avec de nombreuses roches en saillie est le terrain de plusieurs légendes ", relatées par Jean-François Douguet dans son ouvrage Le Stangala.

Cahier d'Arkae n°1 Le Stangala - Jean-François Douguet

 

Stangala dans la littérature

Paban (Adolphe), Le Stangala, in  Au bord de la mer bretonne : alouettes et goélands - Rennes, H. Caillère - 1894.

Paban (Adolphe) Les seurs de Neaera, in

Picquenard (C.A.), La gorge du Stangala, in Almanak de l'Union Régionaliste bretonne, 1904, P.51

La gorge du Stangala

Ici tout est géant ; ici tout est immense :
Á cent mètres en l’air s’élançant des rochers
Au pied desquels mugit la sauvage cadence
Que rythme nuit et jour l’Ode aux flots légers.

Le vent dans les grands pins chante aussi sa romance
Qui meurt en longs appels tristes, désespérés ;
Sous l’effort du Zéphyr chaque chêne balance
Son feuillage où l’automne a mis des tons dorés.

Et le torrent poursuit sa course séculaire
Et dans les pâles nuits la lune qui l’éclaire
Jette comme un regain de tristesse en ce lieu ;

Comme on se sent petit dans cette solitude
Mais qu’on admire aussi, rempli de gratitude,
L’imposante grandeur des ouvrages de Dieu !



 

Guilcher (André), Le Stangala dans la revue Arvor 1942

 

file://localhost/Users/bernardleroux/Desktop/stangala.jpg

Retour