S'abonner à la newsletter

Nous avons 89 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 


Dossier d'Arkae n°1 : Souvenons-nous de nos Poilus - Ergué-Gabéric 1914-1918

Histoire et portraits d'Ergué-Gabéric

Articles et dessins de Laurent Quévilly
Parus dans Ouest-France de 1981 à 1988
Dossier d'Arkae n°0
 
Editions Arkae
136 pages
Publication : juin 2008.
Epuisé.

 

 

Laurent QUEVILLY et Ergué-Gabéric
 

Très vite Laurent Quevilly voulut dépasser la tâche de correspondant local du quotidien régional Ouest-France à Ergué-Gabéric, activité qu’il eut de 1981 à 1988, avant qu’il ne devienne journaliste professionnel. Il s’intéressait à la vie politique locale en assistant aux réunions du conseil municipal et aux manifestations gabéricoises de toutes sortes, qu’il rapportait fidèlement dans ses mémentos et communiqués.

Mais rapidement, il commença à rédiger des articles de fond sur l’économie, la vie sociale et sur les rapports de force, politiques, associatifs et autres.

Dossier d'Arkae n° 0 Laurent QuevillySa prédilection était la vie passée des habitants d’Ergué-Gabéric. Aussi éplucha-t-il les travaux de la Commission extra-municipale d’histoire, en particulier avec Bernez Le Roux, président de la dite commission et féru d’histoire gabéricoise. Ce dernier venait alors de soutenir en 1978 un mémoire de maîtrise sur les noms de lieux d’Ergué à l’université de Haute Bretagne.

A l’écoute, Laurent sut dégager les évènements essentiels de la vie gabéricoise, en particulier la fermeture des papeteries d’Odet en 1983, la venue de François Mitterrand, président de la République à Odet en 1985, après avoir été un observateur un peu excité et excitant sur le dossier du projet de complexe de loisirs à Kerho, la division de la gauche (PS-PC) lors des municipales de 1983, ses dessins et caricatures, originaux et remarquables, illustrant grandement l’actualité.

Il aimait croquer, réaliser des portraits, par l’écrit, et aussi bien sûr par le dessin. Au cours de l’année 1986, Laurent Quevilly réalisa ainsi une série de portraits de Gabéricois, joints aux comptes-rendus des réunions de conseil municipal.

Et surtout, Ergué-Gabéric lui doit la recherche et la découverte des cahiers de Jean Marie Déguignet. L’appel qu’il lança dans Ouest-France en 1984 permit de les retrouver. La famille Deguignet se manifesta et les céda gracieusement à l’association Arkae qui mit en valeur ce patrimoine gabéricois. Cela a été à l’origine de l’édition des Mémoires d’un Paysan Bas-Breton à plus de 300 000 exemplaires (toutes éditions confondues), le second plus important tirage du genre en Bretagne après Le Cheval d’Orgueil de Pierre Jakez Hélias. Cette aventure est bien résumée par Laurent dans la préface de Histoire de ma vie, l’intégrale de Deguignet sur ces mémoires parues en 2001.

Que Laurent trouve ici toute la gratitude des Gabéricois, en particulier de tous ceux qui s’intéressent au passé local. Les lecteurs et les chercheurs en sont toujours ébahis.
 
Pierre Faucher.