Nous avons 23 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 

Saint-Guénolé (Sant-Wenole) 

 

1. Signification

La chapelle actuelle construite au XVIIème siècle était donc précédée par un autre lieu de culte plus modeste. St Guénolé est le premier abbé de Landévennec, un monastère prestigieux qui recevait beaucoupde donations. St Guénolé en est une et ce n’est que justice puisque d’après la légende locale il aurait incité notre St Guinal (Gwenn-Hael) né à Kerrouz à suivre la voie monastique. Gwenn-Hael est l’un de ses succes- seurs à la tête de l’abbaye deLandévennec.

 
2. Formes anciennes
 

Sainct Guenolay

1540

A.D.L-A.

B 2012

Sainct Guennolay

1594

A.D.F.

5 J 24

Sanct Guenolay

1647

A.D.F.

1 G 297

Sainct Guenolle

1656

A.D.F.

2 H 14

Saint-Guénolé

1834

1962

A.C.E-G.

Ancien cadastre Cadastre

St-Guénolé

2002

I.G.N.

Carte 0618 O

 

3. Recensement de 1790

Néant

 

4. Cadastre de 1834

Néant

5. Pré-inventaire de 1972 (© Inventaire du Patrimoine Culturel de Bretagne)

Chapelle St Guénolé située à 3 km au nord du bourg

Localisation : Cadastre : 1962 – Section : A1 – Parcelle : 141

Observations éventuelles de l’enquêteur : Toiture refaite récemment, actuellement travaux intérieurs : lambris et murs. Les statues ont été déposées au presbytère d’Ergué-Gabéric

 

Documentation :

Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Quimper et du Léon de R. Couffon et A. Le Bars

Résumé historique : Début du XVIe siècle, lambris refait au XVIIe siècle (1679)

 

Description de la chapelle :

  • - Plan élévations intérieures : plan rectangulaire, chevet plat, 1 nef séparée
  • des bas-côtés par 5 arcades en arc brisé, piliers cylindriques, chœur délimité
  • par un arc diaphragme, piliers du chœur polygonaux ; accès porte ouest,
  • 1 porte au sud et 1 autre bouchée, 1 porte au nord bouchée ; voûte lambrissée
  • disparue par endroits, poutres et sablières géométriques polychromes en mauvais état ;
  • chevet plat, baie en arc brisé encadrée de 2 fenêtres
  • - Plan élévations extérieures :
  •         > Mur ouest : mur du clocher, base quadrangulaire couronnée d’une petite
  •            flèche en ardoise (tout ceci est très restauré avec du béton), au niveau
  •            de la porte : arc surbaissé mouluré, base des piédroits moulurée encadrée
  •            de 2 contreforts
  •         > Mur sud : 1 porte en plein cintre chanfreinée, 3 fenêtres passantes en arc brisé,
  •            fronton triangulaire, fenêtres du centre : 2 figures sculptées et feuilles de choux
  •         > Mur nord : aveugle, 1 porte bouchée

 

Matériaux : gros appareil régulier de granit gris (pierre de taille)

 

Description de la statue :

  • - Statue en granit de 1,05 m installée dans une niche de pierre ouverte à l’est
  • située sur le talus longeant l’église à l’ouest ; au-dessus espèce de pierre sommant
  • les frontons formant 4 branches (croix plate)
  • - Iconographie : personnage auréolé portant une cape réunie par un fermoir,
  • la main gauche tend un objet reposant sur l’épaule droite, on voit les jambes au-dessous
  • du vêtement qui s’ouvre (Christ aux outrages ?)
  • Ce monument semble être la croix terminale d’un calvaire : 2 branches derrière ce personnage cassées et au dos vers le fond de la niche on croit voir un Christ cruxifié.

 

Retour Villages d'Ergué-Gabéric