S'abonner à la newsletter

Nous avons 29 invités en ligne
 
Association Arkae
3 rue de Kerdévot
29500 Ergué-Gabéric
02 98 66 65 99
 

 

L'actualité d'Arkae

 

28 avril 2015 / 28 a viz ebrel 2015

Retrouvez les équipes d' Arkae le dimanche 3 Mai à Ergué et à Plomelin

 

Au Bourg d'Ergué-Gabéric à la fête des fleurs  (9h-18h)

 

Le stand d'Arkae c'est le stand des rencontres entre gabéricois de souche- néo gabéricois et visiteurs du printemps.

 

Nous préparons avec le comité des fêtes du bourg les 500 ans de l'église St Guinal.

A cette occasion Arkae recueille tous les témoignages et documents anciens (Photos, vieux papiers) concernant le bourg,

les traditions religieuses autour de l'église, les traditions républicaines autour de la mairie,

Les écoles, l'agriculture, les artisans, les commerces.

Nous scannons les documents et les rendons immédiatement.

A Plomelin à l'espace Kerne à la fête du livre (10h-18h)

 

Les éditions Arkae, c'est plus de vingt livres sur la commune d'Ergué-Gabéric et sur le pays de Quimper et d'Elliant!

Depuis vingt cinq ans, les membres de l'association Arkae collectent tout témoignage oral, écrit, photographique ou cinématographique sur la commune.

Cette riche matière donne corps à une vingtaine d'ouvrage sur le pays de Quimper à découvrir sur le stand d'Arkae.

ou sur notre site internet :

 
 
 
 
 
>> Vous ne pouvez pas vous rendre au bourg d'Ergué ou à Plomelin ce dimanche 3 Mai ? Commandez vos livres :
  • Par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
  • Par courrier : imprimer un bon de commande à compléter et à nous renvoyer avec le réglement.
  • Au local d'Arkae : au bourg d'Ergué-Gabéric (à côté de la petite Poste). Heures d'ouverture : 10h - 12h. Fermé le vendredi, et dimanche. Plan
 

L'actualité d'Arkae

1 a viz Ebrel 2015 / 1 avril 2015

L'association Arkae vous invite à un café-histoire avec Hervé Torchet

Samedi 11 avril 2015, salle Ty-Kreis, Croas Spern, à Ergué-Gabéric

15h30 : café d'accueil - 16h : conférence sur Guy Autret de Missirien, Sieur de Lezergué (1599-1660)



 

L’historien du Moyen âge Herve Torchet de Combrit doit beaucoup dans ses recherches au travail de notre compatriote Guy Autret. Le seigneur de Lezergué mort en 1660 a créé les bases des  études généalogiques en Bretagne. Hommes de lettres il est le pendant de Mme de Sévigné en Basse-Bretagne. Dans les courriers adressés a son ami D’Hozier, généalogiste du roi, il raconte sa vie quotidienne au Château de Lezergué et dans sa demeure quimpéroise et  à Rennes pour les séances du Parlement de Bretagne. Hervé Torchet a édité la première biographie de cet homme important du XVIIème siècle breton. On connaît ainsi son implication dans la vie locale : église du bourg, chapelle de St Joachim, parrainages des enfants de ses paysans, et bras de fer juridique parfois avec certains d’entre eux qui souhaitent s’émanciper des droits seigneuriaux.

A travers ses lettres c’est toute la vie de la communauté paroissiale qui est évoqué, c’est aussi la vie au manoir au XVII ème siècle.

 

 


 
 
 

L'actualité d'Arkae

17 mars 2015

Vendredi soir, au restaurant Chez Max : Jean Le Roy, un poète oublié et redécouvert

Présentation et lecture de ses poèmes

8 rue du Parc, le 20 mars 2015, de 18 h à 19h


Vendredi soir, au restaurant Chez Max, découvrez Jean Le Roy, poète quimpérois, ami d'Apollinaire et élève de Cocteau. Ce jeune auteur, disparu trop tôt, fauché par la guerre, nous a laissé une œuvre prometteuse, majeure, mais oubliée elle aussi. Jean-François Douguet, auteur de deux cahiers d'Arkae sur la Guerre 14-18, présentera le recueil qui lui est consacré, publié récemment par les Amis de Louis Le Guennec. Le poète Louis Bertholom lira ensuite quelques-uns des poèmes.

Né sur les bords de l’Odet, Jean Le Roy vécut sur les rives de la Seine. Dans la capitale, il s’éveilla à la poésie, côtoya Apollinaire, René Dalize, Mireille Havet… Lors d’une permission, en 1917, il rencontra Jean Cocteau. Dès lors une profonde amitié allait unir les deux poètes.

Mais au printemps 1918, dans les monts des Flandres, Jean Le Roy est fauché par la mitraille. Cocteau confia sa souffrance à André Gide : « Je vous écris parce que je souffre. On a tué mon ami Jean Le Roy ». Après la guerre, il réunit les poèmes que Jean Le Roy avait écrit sur le front et les publia en 1924 sous le titre Le Cavalier de Frise, précédés d’une vibrante préface : « Jean Le Roy était jeune, beau, bon, brave, génial, pur, tout ce que la mort aime ». Près d'un siècle plus tard, la Société des Amis de Louis Le Guennec a souhaité remettre en lumière l'œuvre prometteuse de ce poète trop tôt disparu.

Le recueil est disponible sur http://amisleguennec.wix.com/amisleguennec

Extrait du Cavalier de Frise

C'est celui qui, les soirs de bise, 

Par les prairies intermédiaires,

Génie échevelé au regard sans lumière,

Chevauche les chevaux de frise.

Ses pur sang cabrés sur les morts,

Tout au long de la piste blême, 

Attendent son ordre suprême

Entre Pfetterhouse et Nieuport.

 
 

L'actualité d'Arkae

22 janvier 2015 / 22 a viz Genver 2015

L'association Arkae vous invite à un café-histoire avec Robert Fort

Samedi 7 février 2015, salle Ty-Kreis, Croas Spern, à Ergué-Gabéric

15h30 : café d'accueil - 16h : conférence


L'histoire de la JAC en Bretagne par Robert Fort, ancien journaliste du Télégramme chargé des questions agricoles. Robert a participé à l’équipe nationale de la JAC dans les années 60 et 70. Il est l’auteur d’un ouvrage de référence, Ils ont révolutionné le monde rural, aux éditions Le Télégramme.



Chargé des questions agricoles au Télégramme, Robert Fort a été un témoin privilégié des mutations de l'agriculture bretonne. Lui-même militant de la Jeunesse agricole chrétienne, il a fait partie de l'équipe nationale aux côtés de Raymond Lacombe et Michel Debatisse. Rédacteur au journal «Jeunes Forces Rurales», il y a découvert sa vocation journalistique. Aujourd'hui à la retraite, Robert Fort s'est attaché à retracer l'aventure de la JAC en Bretagne, de 1930 à 1970 dans un passionnant ouvrage de près de 300 pages, «Ils ont révolutionné le monde rural», publié aux Editions du Télégramme. Plus de 100.000 jeunes Bretons «A l'aube des années 30, rappelle Robert Fort, le mouvement «Jeunesse Agricole Chrétienne» fait ses premiers pas en Bretagne comme dans les autres régions françaises. Ils seront plus de 100.000 jeunes Bretons, garçons et filles des campagnes et des bourgs à participer à cet élan. Ils sont les parias de la société, ils vont pouvoir relever la tête. Ils ont quitté l'école à 13 ans. Stages, sessions, activités et publications forgent une dynamique d'éducation populaire. Leurs coupes de la joie, leurs fêtes d'été, leurs rassemblements drainent un vent d'espérance». Leur révolution est sociale. Enquêtes, activités, engagements. .. aboutissent peu à peu à éliminer leurs dures conditions de vie et la femme paysanne retrouve un chemin de dignité. La référence spirituelle et morale éclaire les militants aussi bien sur les valeurs de l'amour que sur les exigences de leur engagement de chrétiens. Les jacistes s'investissent de tous côtés dans les conseils municipaux, dans les partis politiques. .. «Le Comité de l'artichaut» L'une des illustrations, et non des moindres, de cet investissement est donnée par l'auteur avec la bataille de l'artichaut dans les années 60 à Saint-Pol. Robert Fort rappelle les «magouilles» d'alors. Les jacistes de Saint-Pol qui se réunissaient tous les dimanches matins au presbytère pour trouver des solutions dénonçaient depuis longtemps cette situation. Fortement documenté, l'ouvrage est aussi un document précieux sur l'histoire contemporaine de Saint-Pol et de la zone légumière. Mais l'étude s'élargit bien sûr aux dimensions de toute la Bretagne, permettant de retrouver l'épopée de toutes les grandes coopératives, de Ploudaniel à Unicopa.

© Le telegramme 2001.


 
 
 

 

L'actualité du patrimoine

22 a viz Kerzu 2014/ 22 décembre 2014

MISSIRIEN : La double vie littéraire de Guy Autret

Edition La Pérenne Novembre 2014

Guy Autret de Missirien, sieur de Lezergué est une des grandes plumes du XVIIème siècle breton. C’est le pendant de Mme de Sévigné pour la Basse-Bretagne. C’est à Ergué-Gabéric qu’il a écrit la plupart de ses œuvres. Injustement méconnu parce qu’il n’a pu mener à bien la grande œuvre de sa vie l’Histoire généalogique de Bretagne  l’épistolier cornouaillais a enfin trouvé le chercheur qui lui rend justice.
Hervé Torchet, spécialiste du Moyen-âge, vient de publier la première biographie de Guy Autret sous le titre  « Missirien, la double vie littéraire de Guy Autret ».  Le paléographe fait de lui l’écrivain breton le plus important du XVIIème siècle, l’un des dix bretons les plus puissants de son temps.
Guy Autret né à Lezoualc’h en Goulien a eu comme parrain le célèbre brigand Guy-Eder de la Fontenelle, d’où son prénom. Il s’installe à Lezergué dès sa majorité et se passionne pour l’histoire, le droit et la généalogie.  « Personnage ardent, engagé dans le siècle, combattif, témoin et acteur de l’actualité » il est aux antipodes de son contemporain Montaigne reclus dans sa tour d’ivoire et ses contemplations.
En 1635 il entre en contact avec Pierre d’Hozier, généalogiste de la cour de France. Il en suit des rapports réguliers et une correspondance suivie qui pose les jalons d’une généalogie scientifique des grandes familles de Bretagne.
Juriste il publie en 1637 son premier livre : Annotations sur les lettres patentes du Roy portant commission de convoquer le ban et l'arrière-ban de Bretagne. A mots feutrés il conteste l’absolutisme royal et le bien fondé de cette convocation contraire aux dispositions du traité d’Union  entre la Bretagne et la France de 1532. Assidu aux séances du Parlement de Bretagne, il publie en 1642 il son projet d’Histoire généalogique de Bretagne. Ce document comprend la liste des quelques 2500 familles nobles de Bretagne, noblesse établie depuis le Moyen-âge. Il devient ainsi le personnage clé qui permet aux grandes familles bretonnes d’affirmer leurs origines nobles.
Ce travail remarquable lui donne une notoriété jusqu’à Paris. Il publie un article dans la gazette de Téophraste Renaudot en Août 1644 sur le voyage d’Henriette de France, chassée d’Angleterre, en Bretagne. En plus d’être pionnier des généalogistes il est aussi pionnier des journalistes bretons.
Guy Autret de Missirien est surtout connu pour la réédition de la Vie des Saints de la Bretagne d’Albert Le Grand, édition considérablement augmentée par ses soins et qui est toujours aujourd’hui une référence.
Atteint de la maladie de la Pierre, Guy Autret se fait opérer à Paris en 1660 et décède suite à l’opération. Il a été inhumé à l’église Saint Sulpice.

Hervé Torchet animera un Café Histoire à Ti ar Vro Quimper le Samedi 10 Janvier à 14h30

Il sera l'invité du Café Histoire d'Arkae le Samedi 4 Avril à 16h à l'occasion de la publication des textes de Miossirien.

 


Points de vente :

  • Au local d'Arkae ouvert tous les matins (sauf mercredi et dimanche). Plan
  • Livrairie Ravy - Quimper Plan

Commande par courrier :   Pour plus de renseignements, contactez-nous.

Internet : http://www.laperenne-zine.com/

 
Plus d'articles...